PRIORITE A LA REEMBAUCHE

Avant d’engager un salarié, l’employeur doit vérifier si certains de ces employés ou anciens employés bénéficient d’une priorité de réembauchage.

Qui est concerné ?

üLe salarié licencié pour un motif économique

üLa salariée qui décide de reprendre son travail après son congé maternité

üLe salarié qui travaillait sous le statut “contrat de réinsertion-emploi”

La procédure

Un employé licencié pour des raisons économiques doit manifester son intérêt à utiliser sa priorité à la réembauche.

L’employeur doit alors garantir une priorité à la réembauche pendant un délai d’un an, qui court à compter du départ effectif du salarié, et l’informer de tout poste ouvert correspondant à ses qualifications même si le poste n’est pas le même ou similaire à celui qu’occupait auparavant le salarié.

L’employé informé d’un poste vacant a la liberté d’accepter ou de refuser l’offre de réembauche.;

S’il accepte, l’employeur a l’obligation de réembaucher le salarié. L’employeur ne peut refuser l’acceptation du salarié pour des motifs personnels puisque ce dernier a été licencié sur base de motifs économiques.

S’il refuse, l’employeur reste tenu durant la période d’une année à compter du départ effectif du salarié de l’informer de tout nouveau poste vacant qui correspondrait à ses qualifications.

Le non-respect de la priorité à la réembauche

Si l’employeur ne respecte pas la priorité à l’embauche, l’employé est en droit de demander des dommages et intérêts pour l’indemnisation de son préjudice matériel et moral (CSJ, 8e, 3 April 2014)

LEGALOZ avocat luxembourg

1, rue du Saint-Esprit

L-1475 Luxembourg

Tel : (+352) 22 17 67 

Fax : (+352) 22 17 67 31

Email : contact@legaloz.lu

-

  • avocat droit du travail

-

  • avocat conseil juridique et contentieux

-

  • avocat droit de la construction

-

  • avocat droit pénal

-

  • avocat employeur salarié